voir

Le site d'entraide généalogie en Dordogne . Association "Amicale Genea24 "

Des gens : Antoine Soulier.


Né à Saint-Privat, le 21 mai 1814 fils de François Soulier. voir AD 24
Marié - 3 enfants. Domicilié à Saint-Aulaye. Profession : Journalier.

Antécédents : 1835, 3 mois de prison, mutilation d'arbres; 1835, un an et un jour de prison pour escroquerie; 1841, 4 mois de prison, vol.

Décisions des commissions mixtes de la Dordogne et des commissions militaires de Paris : Algérie.
Transporté en Algérie à Oued el Hamman, province de : Oran.

Homme de désordre. Dangereux et redouté. A tenu des propos déplorables et effrayants contre les riches.

 

Motifs et observations dans l'Etat de la commission mixte : Séparé de sa femme, il laisse à celle-ci le soin de pourvoir seule à l'entretien de ses trois enfants. Appartenant à cette classe d'hommes qui comptent sur le désordre pour améliorer leur position. Dangereux et redouté. Dans les premiers jours de décembre, étant à faucher, a dit qu'il voulait dresser le talon de sa faulx pour pouvoir l'emmancher à un bâton afin d'aller "sarcler les gros de Saint-Aulaye", ajoutant à ceux qui l'écoutaient : "Nous sommes deux cents qui devons aller après-demain sarcler les Messieurs de Saint-Aulaye. Voudrez-vous nous donner un coup de main ?"
Détenu à Ribérac. (Département de la Dordogne. État des délibérations de la commission mixte instituée par la circulaire du 3 février 1852, A.N., BB/30/399).


 

Sur le registre des transportés en Algérie est déclaré Charbonnier, demeurant à Ribérac.
Grâce accordée par le chef de l'Etat : Surveillance le 16 Août 1855.
Sources : Liste générale : Archives nationales F/7*/2594 - Dossiers de grâce : Archives nationales BB/22/187/2.
 (http://tristan.u-bourgogne.fr:8088/4DCGI/Fiche1851/24838)

   precedent
Courriel
Contenu du site libre de droit SAUF dans le cadre d'une utilisation commerciale .
/Copyright © genea24.fr 2016 / Mise jour du 01 juillet 2016.