banniere

Le site d'entraide généalogie en Dordogne . Association "La Gens Filet"
www.genea24.com/perigord / Histoire

           

Le 18e siècle

De 1800 à 1851 .

1801 - Recensement de la population de la Dordogne : 409.475 habitants.
1802 - Après un été torride, les récoltes sont très mauvaises.
1804 - Sacre de Napoléon.
1810 - Pénurie de grains.
1815 – Waterloo Il faut 86 heures de malle-poste pour faire le voyage de Paris à Bordeaux
1821 - Les attaques de la recette fiscale par des bandes organisées se multiplient. En novembre, un groupe de bandits de grand chemin (originaire du Bergeracois ?), attaque le fourgon de la recette des impôts. Un gendarme blessé s'enfuit et donne l'alerte avant de mourir. Les condamnations à vingt ans de fers pleuvent, et des têtes tombent à Bordeaux.
1825 - Inauguration du nouveau pont de pierre sur la Dordogne à Bergerac. Une épidémie de variole sévit à Périgueux et dans ses environs.
1829 - L'hiver 1829-1830, est d'une rigueur exceptionnelle, en particulier dans le Bergeracois. Les noyers des basses vallées de l'Auvézère et de l'Isle gèlent.
1830  -Monarchie de Juillet- Il faut 45 heures de malle-poste ou plus de 8 jours de diligence, pour faire le voyage de Paris à Bordeaux en passant obligatoirement par Angoulême. Comme il n'existe pas de liaison entre Angoulême et Périgueux, il faut ajouter ensuite, 4 jours de diligence pour le trajet Bordeaux - Périgueux.
1831 - Epidémie de choléra, plus particulièrement dans la région de Terrasson.
1836 - D'octobre à décembre, des crues violentes de l'Isle à Périgueux et de la Vézère à Montignac ont lieu.
1837  - Le mardi 21 février, fondation à Bergerac d'une caisse d'épargne. C'est la première du département de la Dordogne. En Novembre Inauguration du port de Périgueux.
1838  - En juin, agitation paysanne dans la région de Hautefort : "la guerre des bancs". Le préfet de la Dordogne Auguste Romieu envoie trois compagnies du 9ème régiment de ligne qui parviennent à maîtriser le mouvement.
1839 - Durant l'automne, agitation sur le chantier du canal de Lalinde.
1840 - Au mois de juin, passage de la première malle-poste à Périgueux. Elle fait le service de Paris par Limoges.
1841 - Début d'une épidémie de suette miliaire( éruption cutanée en forme de grain de mil) en Dordogne.
1844 - Poursuite de la construction du canal de dérivation dit de "Lalinde" entre Mauzac et Tuilières, afin d'éviter les 15 km d'un chenal très dangereux sur la Dordogne (berges bordées de rochers).
  1847- En novembre, selon un rapport du sous-préfet de Sarlat : - 1 ouvrier forgeron à la tâche gagne en moyenne 5,00 francs par jour, - 1 ouvrier du bâtiment gagne 1,75 francs par jour, - 1 ouvrier cordonnier ou tailleur gagne 1,25 francs, - 1 ouvrier bûcheron ou charbonnier gagne 1,10 francs, - Dans le canton de Ribérac, durant l'été, le vin vaut 0,20 franc le litre, le pain 0,30 franc le kilo, la viande 0,80 franc le kilo.

1851 - Recensement de la population de la Dordogne : 505.789 habitants, 92% de la population est rurale , La ville de Périgueux compte 12488 habitants. Une épidémie de suette militaire (maladie infectieuse éruptive très contagieuse avec sudation importante) touche plus de 80 communes. - Il y a cette année-là en Dordogne : - 9.966 propriétaires ne demeurant pas dans le département, - 47.893 propriétaires cultivant pour eux-mêmes, - 20.982 propriétaires cultivant pour eux et d'autres, - 2.552 au statut de fermiers, - 14.905 comme métayers, - 386 maîtres-valets,- 127 régisseurs
255
La Dordogne a Tuilières

de 1851 à 1900


        
      Jean - Louis  Filet /   21/01/2010