banniere

Le site d'entraide généalogie en Dordogne . Association "Amicale Genea24"
www.genea24.com/perigord / Histoire

           

De 1800 à 1851

Deuxième partie du 19ème siècle.

1852- Second Empire-Napoléon III
1855 - Epidémie de typhoïde.
Du vendredi 31 août au mercredi 31 octobre, la fièvre typhoïde tue 10 hommes, 5 femmes et 2 enfants à Monpazier. A Gageac, elle frappe 10 hommes et 2 femmes.
1856 - La fièvre des marécages de la Double (paludisme ?), tue 20 hommes, 15 femmes et 15 enfants à Mènesplet.
1857 - A Paris, Victor Dupuy, ministre de l'Instruction de Napoléon III, impose le Français dans toutes les écoles au détriment des langues régionales et des dialectes.
- Durant l'été à Périgueux, épidémie de dysenterie. Elle tue : 25 hommes, 36 femmes et 250 enfants. A Quinsac, commune de 848 habitants, entre le mardi 15 septembre et le dimanche 25 octobre, 25 enfants meurent du croup (manifestation laryngée de l'angine diphtérique). Durant l'hiver, la typhoïde tue à Périgueux : 25 hommes, 25 femmes et 15 enfants.


213

1857- Le samedi 25 juillet, le train arrive à Périgueux. Devant 25000 personnes, c’est Pierre Magne, ministre périgourdin de Napoléon III, qui inaugure la gare en présence du Cardinal Donnet, archevêque de Bordeaux et de l’évêque de Périgueux, monseigneur George, qui, tous les deux bénissent les six locomotives à vapeur au son de la fanfare du 48ème régiment de ligne.
1859 - Pour l'arrondissement de Nontron, on dénombre 87 hommes, 75 femmes et 240 enfants morts des fièvres. Dans l'arrondissement de Ribérac, entre le dimanche 1er mai et le dimanche 30 octobre, 69 enfants meurent du croup (manifestation laryngée de l'angine diphtérique). - Un arrêté du Préfet de la Dordogne prohibe les jeux de hasard à l'intérieur des cafés et des cabarets de foire. - Une épidémie de rougeole se déclare à Périgueux : 100 enfants meurent en un peu plus de trois mois... - A partir de mai, une épidémie de suette, tue plus de 100 personnes.
1865 - Le dimanche 1er janvier à Mouleydier, naissance d'Albert Claveille, futur directeur des chemins de fer de l'Etat et premier inspecteur général des 1er Ponts et chaussées.
1866 - Recensement de la population de la Dordogne : 502.673 habitants, dont 5.954 protestants. : - Mariages...... 4.211 - Naissances............. 12.959, - Mort-nés....... 406 - Décès............................. 11.672
- Le mercredi 26 septembre, importante inondation due au fleuve Dordogne.
1868 - Une grande sécheresse affecte la Dordogne et touche particulièrement les agriculteurs.
- Découverte au lieu dit Cro Magnon, sur la commune des Eyzies, de cinq squelettes humains de hautes tailles entourés de bijoux et de coquillages appartenant au groupe des homo sapiens.
1870 guerre franco prussienne 1871
- Le lundi 6 février à 8h31 à Hautefaye, quatre des vingt et une personnes condamnées pour l'assassinat le mardi 16 août 1870, d'Alain de Moneys d'Ordières, sont guillotinées.
1872 - Recensement de la population de la Dordogne : 480.141 habitants (23ème rang national), soit 259.871(rectifié à 249.871 ?) du sexe féminin et 240.270 (rectifié à 230.270 ?). Ce qui donne : 51 habitants / km2 (moyenne nationale : 68-69 habitants / km2). Durée moyenne de vie : 37 ans et 10 mois. - 89% de la population est rurale (voir 1856). - Les Vignes représentent 107.000 hectares 1875 - Troisième République Sur les 918.256 hectares du département, on compte : - Bois.......200.210 hectares , - Landes........93.829  ha, Prés...........75.982  ha - Terres labourables.........338.370      ha - Vignes...........85.146 ha (soit 20 000 ha de perdus en trois ans) Divers...... 122.519  ha (cultures maraîchères et potagères, habitations, industries, étangs lacs et cours d'eau, routes, chemins de fer etc.). Le lycée de Périgueux et les collèges communaux de Bergerac et de Sarlat comptent en 1875 - 1876, 520 élèves ; les deux petits séminaires de Bergerac et de Sarlat, 507 ; les dix institutions libres, 779 ; les écoles normales, 81 ; et les 1.020 écoles primaires, 55.239. Le taux d'analphabétisme se situe autour de 17%.
1877 - Ouverture de la ligne de chemin de fer, Bergerac – Bordeaux et en 1883 Bergerac - Sarlat. 1882 obligation scolaire l’enseignement du Français se propage 1885 - Plusieurs cas de variole sont signalés à Périgueux. On décide la construction d'un hôpital loin du centre de la ville. 1892 Les Vignes ne représentent plus que 21.820 hectares - Une grave épidémie d'influenza s'abat sur Périgueux. Elle est enrayé en partie grâce au professeur Peyrot. 1894 - Pour cette année dans le département de la Dordogne : - Mariages....3776 , - Divorces......26 , - Naissances.....5029 du sexe masculin et 4674 du sexe féminin soit 9703 nouveaux nés. - Mort-nés.....424 - Décès.....4648 du sexe masculin et 4548 du sexe féminin soit 9196 morts. moyenne de vie : 38 ans et 8 mois pour les hommes, et 40 ans et 5 mois pour les femmes. - Le département de la Dordogne compte : 5 arrondissements, 47 cantons, 585 communes pour une superficie de 922.420 hectares.
- En octobre à l'entrée du tunnel de Nontron, le train de Thiviers s'est arrêté après avoir écrasé un énorme sanglier. Tout le monde en a voulu un morceau.
1898 - La première édition de la course automobile Bordeaux - Périgueux est remportée en un peu plus de quatre heures par le conducteur bordelais Barbereau au volant d'une De Dietrich devant trente cinq autres concurrents. - C'est chez  un photographe de Bergerac qu'est installé le premier laboratoire de radiographie de la Dordogne.
- Le jeudi 28 décembre à Saint-Antoine, le sieur Marcher est réveillé dans la nuit par les hurlements d'un loup affamé. Pensant à la prime, l'homme se lève, prend son fusil et tire sur l'animal qui n'est que blessé. La bête ensanglantée se relève, mais Marcher est le plus rapide. Il plonge le canon de son arme déchargée dans la gorge du loup. Une longue lutte s'ensuit au bout de laquelle l'animal blessé s'écroule mort.
200

de 1900 à ...


        
      Jean - Louis  Filet /   21/01/2010